André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 165
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0173
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S Ü R LE B ËA 17. ’ï6)

Mais après avoir accordé aux:
Philosophes, ou plutôt demandé à
eux - mêmes ce point fondamental
de la composition , dites moi, Mes-
sieurs , sera-t-il défendu à une pen-
sée juste, qui se présente à nous,
de prendre en pasiant la teinture
de l’imagination ôc du coeur pour
paroître en public avec plus de
grace ? Nous sera-t-il défendu de
revêtir les idées de la raison de
quelques images pour les rendre plus
intéressantes , ou de quelques sen-
sibilités pour les rendre plus aima-
bles ? Nous sera-t-il défendu d’y
ajouter même 5 si on les trouve sous
sa main, l’élégance des termes, &C
l’harmonie du style, pour introduire
la vérité dans i’esprit avec plus d’a-
grément ?Et pour qui donc les gra-;
ces du discours sont - elles- faites ^
sinon pour seryir de parure à la
vérité }

L*-" ri
loading ...