André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 178
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0186
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
tere si difFérent, sont en certaines
rencontres assez d’accord ensemble.
Mais il faut convenir que Ie plus
souvent ils se font la guerre. Tan-
tôf l’uri remporte la vistoire , &
sàriiôt le vaincu la regagne à son
tour sur son rival. Ainsi notre ame
éprouve suecessivement toutes les
vicissitudes d’un Empire ,• où il y a
deux Prétendans au Trône. Quand
c’efl: l’amour du beaü , qui est le plus
fort, elle se trouve dans un état de
liberté , qu’on appeile sagesse, mo-
dération , vertu. Quand au eon-
traire, c’efl l’amour des biens sensi-
bles, qui efl le vainqueur, elle to'm-
he dans un état de servitudé , qu’on
appelle vice, palîion, déréglement*
Mais , quoique asservie , souvent
riiême jusqu’à aimer sa servitude ,
elle conserve toujours au fond du
cosur uri principe de retour à la
loading ...