André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 185
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0193
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0193
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L F. B EAU. 185
entier à sonobjet. Que veut dire,
dans un enfant, un air si sérieux?-
Nouveau Phiiosophe, il est rentré
dans lui même pour comparer l’ob-
jet que vous Iui présentez, avec
les régles du beau , que sa raison
commence à lui découvrir. Les y
trouve-t-il observées ? Son visage
s’épanouit aussitôt. II admire ; il est:
charmé, sur-tout à certains traitst
brilians. Considérez son attitude,
vous verrez dans la joie qui écia-
tera dans ses yeux , qu’en même-
tems que son esprit s’y applique,
son cœur s’y attache si naturelle-
ment, qu’il eft aisé d’en conclure
que ce n’est pas un nouvel amour
qui le frappe ; mais une ancienne
inclination qui se réveille avec de
nouveaux transports. II ne pourra
pas vous dire précisément , ni de
quoi il est touçhé , ni pourquoi,
Partic II, Q
loading ...