André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 187
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0195
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0195
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S 1/ R L E B EA V. ï87

II y a long-tems que l’on cher-
che l’art de tirer l’horoscope des en-
fans. Le voilà. II ne faut consulter
sur leur destinée, ni les Astres, ni
les Astrologues. Nous n’avons qu’à
observer dans les premiers jours de
leur raison naissante , de quel côté
se tourne dans leur coeur l’amôuf
naturel du beau. Voilà proprement
ce qu’on peut appeller leur étoile
& si nous sçavions la suivre dans
son cours avec un peu de constance ,
nous y verrions bientôt, sinon leur
destinée , du moins leur destination
pour quelles sciences ils sont nés »
dans quels arts ils pourront excel-
ler ,. dans quelle profession ils pour-
ront se distinguer, dans quelles ver-
tus morales ou politiques ils pour«>
ront un jour devenir des modéles.

C’efl: la réponse à- la premiere
question proposée. L’amour du beauî’
loading ...