André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 195
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0203
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EAU. 195
grands Auteurs , il y a des esprits si
enfoncés dans Ia matiere , qu’ils y
veulent trouver la raison de tout.
Esclaves de leurs sens, ils n’ont pas
la force de s’élever plus haut ; &
quand ils ont fait l’anatomie d’un
corps , ils croient avoir fait l’ana»
lyse de leur ame.Nousleurrendrons
plus de justice. N ous ne prétendons
pas même que cette maniere dephi-
losopher sur la diverstté de nos in-
clinations naturelles soir absolument
faufîe en tout : on peut lui accorder,
par exernple, que le tempérament
du corps diversifie nos goûts par rap-
port aux biens du corps. Cela ess:
dans l’ordre de îa nature ; mais ce
n’est point là notre question.

II s’agit de trouver la cause de
nos divers gouts spirituels, de cet
amour de préférence que nous sen-
tons quelquefois naître avec la raison

R ij
loading ...