André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 206
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0214
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0214
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
206 E S s A 1

teurs misantropes, que l’amour du
beau soit aujourd’hui tellement es-
clave de l’amour des biens sensi-
bles , qu’il ait absolüment perdu
tout son pouvoir sur nos ames ?
Non , sans doute : il ess: affoibli,
mais il n’efl: point anéanti ; & nous
avons dans toutes les hifloires des
preuves manifefles que son pouvoir
a , non-seulement toujours subsiflé
dans le monde : qu’il y a même sou-
vent éclaté par les aftes les plus
héroïques : preuves de fait auxquel-
les je me borne.

Je les puise en trois sources : dans
Ies premiers Légissateurs , qui ont
entrepris de policer les peuples ;
dans Ies premiers inventeurs des
sciences & des arts , qui ont poli les
mœurs par la culture de l’esprit ;
enfin , dans ces grandes ames, qui
ssans les occasions les plus délicates
loading ...