André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 211
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0219
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0219
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
SUR LE BEAU. ItHt

comme des ocçupations inutiles. II-
porta même une loi qui donnoit
aftion contre les citoyens oisifs
pour les obliger tous à faire valoir
leurs talens. II y ajoutaja Gym-v
nasliquç , pour donner aux corps
de la force 6c de l’adresse; les com-
bats d’esprit, pour élever Ies ames
par l’émulation ; les exercices rnili-
taires pour armer la justice contre
la violence. Tout lui réussit i uôc
tandis qu’Athénes observa les loixi
de Solan , elle passa pour êtré ,8c
fut effeftivement la plus belle é'cole
d’esprit & de bon goût, de poli-
tesse & de valeur qui.. fàt dans
I?Univers. C’étoit un beau gracieux
dont il imprima les traits dans tout
le corps de sa nation.

Ne pourroit - on pas réunir ces
deux carafteres dans un mêrne peu-
ple} II faudra plus d’un Légiûateup

S l)
loading ...