André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 212
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0220
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0220
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ar£ E s s â ï
pour en faire l’alliance. Ronmlus
né Capitaine & politique, en for-
jna le premier projei à Rome, en y
établissant trois ordres : le Roi, le‘
Sénatj & le Peuple ; une police
exa&e au - dedans par un Conseii
arnié du glaive, & la sûreté au-
ssehors par cette admirable disci-
pline militaire, qui contribua tou-
jours plus que leurs arnies à leurs-
cOnquêtes. Son successenr, Numa-
Pompilius, Roi Phiiosophe, y ajouta
le refpeû pour la Religiôn, comme’
le plus fort lien de la société par la-
■yûe d-un Maître par-tout présent;-
lien nécessaire pour les unir par îaï
conscience.. Après. l’expulsion des
Rois, Brutn’s &;■ Publicola inspire-'
rent aux Romains un second prin-
tipe d’union : l’amour de la Patrie,
©ui fnt ss long - tems- la ressource
he i’Etat contre.tous les revers dc

i12
loading ...