André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 220
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0228
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0228
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
£î<5 E s s  i
siecle , disoit qu’il faut aimer su«
rieusement la vérité pour l’acheter
à ce prix-là. Quelle a donc été la
force de cet amour dans les premiers
Géometres , pour les soutenir dans
la recherche de la vérité par une
voie si épineuse ; & après en avoir
fait la découverte , pour nous la
transmettre par des ouvrages qui
îîous épargnent presque toutes les
peines qa’elle leur a couté ?

On dressa autrefois des autels à des
héros moins utiles au monde. Fai-
sons du moins la justice à ces pre-
miers amateurs du beau Mathéma»
îique, de leur ériger dansnotremér
moire un monument de reconnois.
sance pour tant de belles décou-
vertes dont nous profïtons. Le dé-
nombrement n’en sera pas long ?
parce que le nombre des esprits su-
périeurs n’est jamais fort grand.
loading ...