André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 221
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0229
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0229
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U S L S B E A V. 22. ï1
Thalès fut !e premier qui eut le
courage de luivre la méthode rigou-
reuse des Géometres sur les pro-»
priétés fondamentales des Iignes ,
des angîes & des figures. Pythagore
l’appliqua aitx nombres , inventa Iâ
doârine des proportions, & démoti-
tra les plus beaux théorêmes de la
mesure des surfaces. Aristée entama
celle des soîides ; mais ce n’étoit en-
core la que des membres épars. Eu-
clide en découvrit les jointures , &£
conçut le dessein d’en former uri
corps bien lié, qui pût servir de cles
universelle à toütes les partiés des
Mathématiques. Archimede porta
ses vûes plus loin qtie tous ses pré-
décesseurs : il tenta Ie problême de
la quadrature du cercle , & trouva
eft'eûivement celle de la parabole.
II melura Ie premier la surface de la
sphere, la plus belle découverte ,
loading ...