André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 224
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0232
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0232
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'•3!î4 E s s s i
nique, le célebre Huygens a été, pap
ses nouvelles inventions , l’Archi-
xnede de son siecle : en un mot, il
n’y a point d’Académie en Europe
<oîi l’amour du beau Mathématique
n’ait donné de nos jonrs quelques
nouveaux conquérans au païs de la
yérité.

II est vrai, Messieurs, que ce ne
sont point là des modeles à proposer
à tout le monde : l’amour du beaiï
moral nous en va foitrnir de plus géné-
raux. Encore un moment d’attention,

Rien ne démontre plus sensible-
ment le pouvoirde l’amour du beau
moral sur le cœur humain, que de
l’y voir subsister malgré tous les en-
nemis qui l’attaquent au dedans 5c
au dehors. A-u dedans , touîes les
passions lui font la guerre : l’amour
du plaisir veut détruire jusqu’à l’idée
de l'honnête ; & l’ambition lui sub-
loading ...