André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 227
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0235
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0235
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
$ V R lè B E A V. 125»
Seïs un ordre de vierges, comme'
îes plus propres pour Ieur attire?
les faveurs du Ciel par leur inno»
cence : de mettre le travail & la pau-
vreté au nombre des vertus, commfî
les instrumens les plus efficaces de
la pureté des mœurs : de garder leur
parole inviolablement, même au
dépens de leur vie ,même à desenne»1
mis perfides, comme étant plus rai-
sonnable , qu’une partie du genre hu-
main périsse , que de rompre par des
perfidies réciproques Ie lien de Ia so-
ciété générale , qui est la bonne foi i
de poser pour sondement de leur
politique cet esprit de modération
& d’équité, qui attira tant de peu-
ples, & même le peuple saint* dans
leur alliance : d’imposer à tous Ieurs
Magistrats ceîte belîe regle de justice
qui sauva la vie à Saint Paul, ** d§

* ioMachab. S. 1.
loading ...