André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 233
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0241
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0241
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EA V. 233
d’abord comme lui , par foiblesse
ou par hcnneur. Mais du fond de son
exil , il voit sa patrie en danger : il
ne s’en ressentit plus. Les Gaulois ,
profitant de sa disgrace , avoient
battu les Romains, mis leur armée
en déroute , pris Rome d’assaut ,
égorgé le Sénat, brûlé la ville , as-
siégé le Capitole , qui étoit déja lul-
même prêt de se rendre par un traité
honteux. Oii est Camille , disoit-on?
Vous l’allez voir. II vole à Rome
avec un petit nombre d’amis & d’al-
liés rassemblés à la hâte, Créé Difta-
teur , il casse le traité , tombe sur
les Gaulois , les chasse de Rome &
de toute l’Italie. Ce n’est pas tout ;
après avoir triomphé des ennemis
de l’Etat, il pardonne aux stens , re-
bâtit la ville, rétablit la République
dans son premier lustre : en un mot,
il ne se venge des injures qu’il e®
Partk II, V,
loading ...