André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 237
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0245
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0245
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S 17 Ê. LE B Ê A V. iyf
^orté en Diûateîir, plutôt qu’ert’
Lieutenant du Consul : que lui seul
avoit réglé avec le Roi vairtcu, les’
conditions de la paix : qu’il sem-
bloit n’avoir entrepris cette expé*'
dition , que pour montrer à la troi-
sieme partie du monde , ce qu’i*
avoit déjà persuadé aüx deux au-
tres , qu’il étoit Funique Chef de'
l’Empire Romain : qu’il avoif même
disposé en martre, des trésors de
l’Asie, ou du moins connivé à la
dissipation qtie son frere en avoit
faite. Deux Tribuns faftieux le ci-
tent à comparoître devant le peu-
ple, pour répondre en forme sur
îous ees articles. Scipion sçavoit
gagner des batailles ; mais il ne
fçavoit pas faire Ie personnage d’ac-
cusé : Major animus erat, quàm ut
reus ejse fciret, * II comparut néan-

* Tit. LiY. iiiii
loading ...