André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 243
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0251
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0251
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B E AV. 245
même ont quelquefois remportées
sur la nature, quand ils ont voulu
écouter la raison ? Malgré la dis-
tance des lieux ôc des tems, nous
sommes encore frappés de ces grands
exemples de vertu, quand nous Ies
lisons dans l’Histoire : nous en som-
mes touchés , souvent jusqu’aux
îarmes : les grandes ames par fym-
pathie ; Ies ames les plus communes
par émulation ; que dis-je ? les plus
vicieuses même par un reste de
raison, qui leur fait toujours estimer
la vertu qu’elles abandonnent ,
plus que le vice qu’elles suivent :
c’est ma derniere preuve du pou-
voir naturel de l’amour du beau
moral sur Ie cœur humain , qui
étoit ma principale proposition.
loading ...