André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 253
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0261
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0261
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B E A U. 45Î
soreille du coeur , il prend , pour la
faire passer , une précaution assez
fine : il avertit ses leûeurs de bien
distinguer l’amour de nous-mêmes
d’avec l’amour propre ; ce qui n’efl:
pas peut- être auiïi aiie à faire dans
son cœur que dans un livre.

Queîques années après , Ie Pere
Larni, Bénédiciin , grand Cartésien,
mais à Ia maniere libre du P. Male-
branche de FOratoire , son maître
ou son modele , donna au Public son
Traile de la connoijj'ance de foi- mêwe.
II y soutient , ccntre le sentiment
d’Abadie , qu’il y a dans notre cœur
un amour de pure raison, un amour
qui, pour se porter vers son objet,
n’a besoin d’être excité par aucun
autre intérêt propre, d’utilité ou de
plaisir ; l’amour , par exemple , de
la vérité , de l’ordre, du devoir, ou
de la vertu.
loading ...