André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 255
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0263
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0263
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
surleBëau. 155
lui plairoit, Mais il se retrancha dans
le principe de l’amour pur 6c déiin-
téresse , qui lui paroissoit incontes-
table. M. de Meaux , accoütumé
depuis long-tems à remporter sur
ses adversaires des viftoires plus
complettes , le poursuivit dans ce
retranchement : il entreprit même
de prouver par la raison , que le dé-
sir naturel de la béatitude est le mo-
tif nécessaire de toutes nos aâions ;
6c par conséquent, que l’amour pur
de M. de Cambrai n’étoit qu’une
belle chimere , plus digne d’un fai--
seur de Roman que d’un Philosophe.
Ainsi un procès théologique dégé-
néra peu à peu en querelle phiioso-
phique.

On vient de voir que le P. Lami,
qui commençoit à faire ftgure dans
la répubiique des Lettres , devoit
être pour M. de Cambrai. Ii se dé-
loading ...