André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 256
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0264
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0264
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'*56 E s s a i

clara pour lui effeftivement : maîs
afin de lui procurer un plus grand
défenseur, il voulut engager dans sa
cause le P. Malebranche , qui étoit
en ce tems - là l’oracle de la Philo-
sophie moderne : il le cita dans un
ouvrage public , en faveur de l’a-
mour pur. C’étoit , dans les cir-
constances, une sommation en forme
de prendre parti.

Le P. Malebranche haïssoit mor-
tellement la dispute. II aimoit M. de
Cambrai , qui s’étoit montré favo-
rable à son systême sur les idées. II
craignoit M. de Meaux, qui mena-
çoit son Traité de la nature & de Ia
grace. II craignoit encore plus Ie
moindre soupçon de Quiétisme , qui
étoit alors l’accusation à la mode :
il fallut donc rompre le silence. II
composa son Traité dt L'amour de

Dieu, oii, sans nommer personne ,

i I
loading ...