André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 269
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0277
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0277
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'sü R le B EA üt 2%
saïson ne doit-il pas diriger un aniour
d’instind? Un amouréclairé ne doit-
il pas servir de guide à un amour
àveugle ? Un amour généreux , quï
ne connoît point d’autre intérêt que
son devoir , ne doit-il pas gouverner
un amour mercénaire , qui ne con-
noît point d’autre devoir que son in-
térêt ? Le seul de nos amours quî
nous puiste rendre dignes d’estime ,
de louange , de récomperise , ne
doit-il pas regler un amour qui, par
ïui-même, ne peut être d’aucun mé«
rite ni devant Dieu, ni devant les
hommes ; qui peut au contraire , à
tous les instans, nous rendre dignes
de mépris, de blâme & de punition ;
ou plutôt, qui ne rnanque jamais de
nous rendre tels , quand on l’aban-
donne sans frein & sans regle à son
pcnchant naturel ? Tirons la consé-
quence,

Züj
loading ...