André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 279
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0287
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0287
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B E A U. 279
tu , si la déleftation du devoir nous
abandonne tout - k - coup ? On ne
peut me répondre, que de trois cho-
ses l’une : ou que le cas est impos-
lible ; ou que notre vertu ainst aban-
donnée succombera nécessairement :
ou qu’il y a d’autres motifs que
la déleûation , qui nous peuvent
soutenir du moins quelques momens
dans l’amour & dans la pratique
de nos devoirs. Examinons ces trois
réponses.

Dira-t-on qu’il est impostible
que la déleftation abandonne ja-
mais la vertu? j’en appelle à toutes
les personnes vertueuses. Elles ne
sçavent que trop bien par leur ex-
périence, qu’il y a des états où les
agrémens dela vertu s’éclipsent tout-
à coup pour ne laisser paroître que
l’austérité des devoirs qu’elle nous
împose. On voit encore la beauté
loading ...