André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 282
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0290
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0290
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
282, E S S A t

des personnes vertueuses. Car, lî
nous voyons des ames foibles, qui
se laissent vaincre dans ces épreu-
ves de la vertu , nous en voyons
de fortes qui en triomphent : & s’il
y a des lâches qui ne peuvent te-
nir ferme, dans un posie attaqué,
sans y être , pour ainsi dire , en-
chaînés par l’intérêt, ou par la vai-
ne gloire, nous sçavons , cju’il y a de
vrais braves qui s’y maintiennent
par des motifs plus. purs tk. plus
saints : par la force de leur atten-
tion à la beauté de l’ordre qui les
y appelle ; par la force de l’amour
du devoir, qui les y attache ; par
îa force d’une résolution déterminée
à ne jamais dépendre dans lcur con«
duite que de la raison, qui est immua-
ble , & non pas d’un attrait de plai-
sir, qui peut à toute heure nous man-
quer j enfin par la force de leur ha-
loading ...