André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 285
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0293
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0293
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R LE B ÈAül 4$ 5
à démêîer. Je la répete , pour y ré*
pondre en peu de mots par snrabon-
dance de droit , & aussi pour me
donner lieu d’éclaircir la matiere de
plus en pluSi

II est certain , disent les partisans
de l’amour intéressé , que nous n’ai-
mons ni ne pouvons aimer que les
objets qui nons plaisent , & uni-
quement parce qu’ils nous plaisent ;
Voilà le prineipe. Or, continuent ces
Messieurs , Quest- ce que plaire , si-
non faire plaisir ? D’où ils concluent
sans autre façon, que nous n’aimons
effeûivement que les objets quinous
font plaisir , & uniquement parc©
qu’ils nous font plaisir,

J’ai vû des Philosophes qui regar*
doient ce raisonnement comme une
démonstration. Je le pardonneroisà
tles Rhéteurs , à des Poëtes , ou à
des Grammairiens, qui ont le pri»
loading ...