André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 298
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0306
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0306
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
aç>8 Ë s S A 1

dre établi dans le monde auquel îl
faut nous assujétir : cela est aussi dé-
montré que les Etémens d’Euclide.
Mais que l'on entreprenne de prou-
ver aux hommes qu’ils en doivent
être aussi persuadés , combien de
nuages s’élevent aussi-tôt de leur
cœttr pour obscurcir cette loi , pour
leur cacher ce Maître , pour em-
brouiller cet ordre impérieux qui les
incommode ? Notre orgueil en est
abattu ; notre inclination pour Ie
plaisir en est allarmée ; notre amour-
propre , naturellement libertin , se
révolte contre des vérités qui sont
en même tems des regles de conduite
indispensables : & pour nous Ies
faire pleinement reconnoître, il ne
suffit pas de nous les démontrer, il
saut en quelque sorte forcer notre
persuasion àles recevoir.

C’est ce qui m’oblige, Messieurs ,
loading ...