André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 311
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0319
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0319
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EAU. 31 £
pltis de graces , plus de secours à
espérer d’elle. La source en est tarie
avec le plaisir qui la faisoit naître :
& il faudra que par un second ca*
price de l’humeur le plaisir renaisse
pour lui rendre son premier cours.
II n’y a point d’avare qui ne puisse
devenir libéralen cette maniere.Ont
en a même fait un espece de Pro-
verbe : II n’y a , dit-on , qu’àle sça-
voir prendre dans ses belleshumeurs.
II donnera aussi volontiers , il don-
nera d’aussî bonne grace qu’un Ti-
tus, pendant qu’il aura plus de plai-
sir à donner qu’à retenir son argent.
Alors ce n’est pas un sseuve qui conleî
c’est un torrent qui déborde : mais
aussi à la maniere des torrens,quî
n’ont qu’une source passagere , sa
libéralité, qui n’a point d’autre prin-
cipe que le plaisir, se trouvera bien-
tôt à sec. Ainsi le systême de l’amour
loading ...