André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 314
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0322
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0322
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3H E s s a i

procès d’ingratitude ? Vous m’en dé-
chargez aâuellement par une accu-
sation qui me deshonore : &c si ,
comme vous me l’avez tant de fois
protesté, vous aviez pl.us de piaisir
à me faire des graces , que je n’en
avois à les recevoir , vous me de-
vez même du reste. Que répondra
un Bicnfaifteur Epicurien à ce rai-
so.nnement ti-ré du fond de son systê'
me ? Dira-t-il, comme nous le pour-
rions faire dans le nôtre : Malheu-
reux ! ce plaisir même que je me
faisois de vous obliger ; n’esi-ce pas
un nouveau bienfait dont vous mô
devez tenir compte ? Oui, MonsieurJ
Ausii l’ai-ie fait en son tems. J’en ai
porté au fond du cœur une recon-
noissance très-sensible pendant que
le plaisir m’en a donné : il ne m’en
donne plus. Qu’avez-vous à me de-
mander ? J’ai toujours suivi, comme
loading ...