André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 319
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0327
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0327
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R t È B E A V. î ïs
ÊOrtïme il est fort naturel ; oii rési-
dera désormais l’amour du Public ,
lel que la raison, l’honneur , la cons-
eience nous le demandent?où trou-
vera-t-on des anïes généreuses qui
soient prêtes à lui sacrifier leur repos,
leurs biens, leurs personnes? oii trou-
vera t-on des Codrus, ou des Léoni-
das,qui se dévouent à la mort pour îe
salutde leurs peuples ? Des Aristides
qui,après nnelongue administration
des affaires publiques , demeurent
pauvres en laiss'ant l’Etat dans l’opu-
lence ? Des Régulns, qui donnent à
ïeur patrie des conseils contre leurs
pi opres têtes , plutôt que de souffrir
qu’elle se deshonore en les sa uvant?
& puisque nous ne manquons pas
d’exemples domestiques , si le systê*
me de l’amour mtéressé vient parmi
nous à gagner tous les cœurs , où
Irouvera-t-on dans nos armées des

Dd iv
loading ...