André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 321
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0329
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0329
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B E Â V. 32s
iqiie pent iaspirer le propre intérêt.
On ambitionnera Ies grandes places
pour s’attirer dans Ie monde une
confidération agréable , & profita»
ble. On briguera les Offices publics
pour le bénéfice qui en revient. On
les achetera même,s’il le faut,eomme
des fonds de terre pour les faire va*
îoir. On s’engagera volontiers dans
les affaires du Roi pour mieux saire
les siennes sous un nom qui consacre
tout. On se chargera de hon coeur
des. recettes puhliques pour Bien.
payer Ie Receveur. On mettra même
î’honneur à profit. On regardera le
commandement d’une armée comme
la direâion d’une banque militaire;
une province à gouverner comme
vin pays de contribution ; un em-
ploi de jufîice comme un emploi de
finance. L’intérêt donnera des aîles
aux conditions les plus obscures pour
loading ...