André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 323
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0331
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0331
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B S Â V. 525
yateur d’Epicure, soutient avec beau«
coup d’esprit dans le second Dialo-
gue de Cicéron sur le souverain bietï
de l’homme. Cicéron, après en avoir
tiré les mêmes conséquences que
nous venons d’en inférer , y décou-
vre un dernier foible , qui mérite
encore notre attentidn. Voici soiï
raisonnement.

Si vous êteshti dit-il, bien per-
suadé du systême * d’Epicure sur le
motif de nos amours, aüez doncdans
quelqu’une de nos assemblées publi-
ques prêcher cette belle rnorale.
Vous vener d’être élü Préteur pour
la prochaine année par les suffrages
unanimes des. trois ordres de l’Etat.
Vous devez selonla coutume, avant
qire d’entrer en charge, haranguer
tous les Corps de la République; leur
cxposer Ies regles que vous suivreç

• Cic. De F'tnibus. L1 • ». 7 j.
loading ...