André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 338
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0346
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0346
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
«53* T A B L E

Çonfonances. Ce que c’cst, en termes de Mu-
lîque , I P. 17S. Exemples , 1S1 & suiv. On
les distingue en lîmples & en composées,
id. 1S4. Voy. Mufique. Elles entrent nécest.
sàirement dans la composition musicale ,
I. P. ni. La Musique a trouvé des tempé-
ramens pour les concilier avec les dissonan-
ces, ïd. 113 , 114. Raisons pour admettre
les dissonances dans la Musique , id. 11 s &
suiv. F.lles produisent même un nouveau
genre de Beau, id. 117.

Coq. Voy. Oiseaux.

Corps. La beauté du corps ne peut s’acquérir
par ses soins , ni se conserver long-tems ,
I. P. 7 3. Elle est siijette à trop d’accidens, id.
74. Voy. Mceurs. Le corps doit être soumis
à Pesprit, id. 61. F.n quoi consistent lesgra-
ces ducorps ,11. P. 117 & suiv. Voy. Unilè.

Corps humain. La strufture du corps liumain
est toute harmonique , I. P. 111.

Couleurs. Chacun a là couleur favorite , I.P.
13. Voy. Lurniere , Ténebres. Jugement à
faire siir Ies différentes couleurs, id. 17.
D’après M. Newton , id. 16 ■ II ne compte
que sept coulcurs simples , id. iS. L’expé-
rience nous en découvre tous les jours de
nouvelles , id. 19.11 y a dans l’Optique des
couleurs amies & des couleurs ennemies,
id 10, 33. Pointde couleurs si amies &
ennemies que l’on ne puisse reconcilier en-
lèmble par la médiation de quelque autre ,
id. 31. Voy. Arc-en-ciel, ParCerre , Pein-
ture.
loading ...