André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 342
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0350
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0350
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
54 i T A 5 L E

l’horoscope dea enfar.s, II. P. lîy ic (ûifi
Voy. Éducaùon, Patrie.

Ensans ingrats. Voy. Monjlres.

Enharmonique. Ce cjue cJeA en termes de Mu-
lique , I. P. ,89.

Épicurc. Voy. Amour intérejsé, Plaisir , Vo-
lupté.

Esprit. Quest-ce qu’on appelle graces de Pesl
prit, II P. Elles doivent paroître sur-
tout dans les ouvrages d’esprit, id. 147. Uti
ouvrage d’esprit ne peutplaire sans les gra-
ces, id. 148. 149 Sc suiv. Description des
Graces par Horace dans le portrait de Vir-
gile , id. 153. Idéc qu’il donned’une com-
position gracieuse , id. IÇ4. Peinture des
Graces par Séneque , id. 155. La plus belle
des graces de l’esprit, selon lui, c’est la
justesse , id. 1 ç<5. Exemples, id. 1 37 & suiv-,
Quelles sont les sources naturelles des gra-
ces du Discours , & les matieres qui en sont
susceptibles, :d. 159. Voy. Compojîtion ,
Imagination. Quelles font les matieres oà
les Sciences sont susceptibles des graces du
Discours , id. 1 ç 6 & iuiv. Les mysteres de
la Religion sont-ils inaccesiîbles aux graces
du Diicours , id. 167. On n’en croitricn
sûr l’exemple des 5S. Peres , id. 16S. Voy.
Corps, Géométrie, Mathématiques , Pieces
d’esprit, Style , Tour d’esprit.

Efprits Jolides. Malgré le goiit libertin deno-
tre siecle, il est encore des esprits lolides,
I.P. M9-

Etats. Quel est le ressbrs secret qui mainueaï
loading ...