André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 344
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0352
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0352
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
T A B L E

tenta îe problême de la Quadrature du cer-»
cle , id. n i. Voy. Architctture , Mathl*:
matique.

Géométrie naturelle ( Ia ) ne peut ê'tre ignorée
depersonne: pourquoijIÎP. n.

Goût. A quoi les Pyrrhoniens appliquent ce
Proverbe : 11 ne faut pas disputer des goûts ,

I. P. 114.

Goût ûbertin. Voy, Esprits Jolides.

.Graces. Ce qu’on se représente ordinairement
par ce nom , II. P. 116 Sc sliiv. Voy. Pein-
tres , Philofophes. C’est Hésiode qui a osé
peindrelesGracesunpeuen grand , id. 1
Ï1 en distingue trois , id. 110. Voy. Seulp-
teurs. Socrate fait exposer letableau des Gra-
. ces dans la Citadelle d’Athènes, id. 111-
Pourquoi les représente-t-011 d’ùne taille fi.
ne & déliée , se tenant par la main, toujours
liantes, jeunes & Vierges, id. 111 & suiv.
iço & lùiv.Quelleestla propre signification
du mot de Graces , id. 113 & iiiiv. \%6.
Quelle est la nature dcs Graces, de la part
dcs objets qu’on appelle gracieux , id. iis.
Voy. Animaux , Arbre , Arc-en-cïel,
Corps, Esprit, Homme , Oifeaux, Parterre ,
Prairie. Pourquoi trois Graces , id. 150.
Voy. Compofuion , Céométrie , Imagina-
tion , Mathématique. v

Grammont ( le Comte de ) Avis qu’on donne à
deux grands Poêtes, pour chanter ses ex-
ploits , II. P. 47 & suiv.

Grands. Voy. Politcjse.

\Grave. Voy- Sons harmoniques^
loading ...