André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 351
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0359
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0359
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
DES MATIERES. 3st

me, Juflice , Procedé. Pourse tirer de cette
bassesse de maurs (i commune dans le mon-
de , il faut, dit Séneque, élever d’abord nos
idées, id X0i & suiv. & se contenter de l’é-
tat où la Providence nous a mis , id. 103 ,
104 & suiv Le Beau moral estune conquête
proposée à tout le monde par l’Auteur de ia
nature , id. 108. V. Amourintèressè, Educa.-
tion, Volonté. Dans les moeurs, corame dans
toutes les autres afFaires de ia vie, il faut
sçavoir se fixer , I!. P. 53. Voy. Décence ,
Decorum. Deux Loix de mœurs très-distinc-
tes , id. 69. Voy. Aèlions.

Mceurs. Excmple du Beau dans les mœurs dans
lapersonne dugrani Scipion,id. Z34& suiv.

Mcnde. Ce ijn’on peut demander aux Acteurs
qui ont à parorre sur Je tliéâtte du monde,
II 81 & suiv, Ce qui arriveroit si cha-
cun n’étoit attenrif à garder le decorum de
son caraftere pei'Jonnel, id. 83. Voy. Vrai.
Dans le Jpedfacle du ir.onde , on voit un
cerruin _orcire de naissance & de fortune
établi parmi les hommes, id. 89. Les aiffé-
rens persônnages dont nous sommes revêtus
dans le monde doivent avoir chacun son in-
fiuence particuliere dans nos sentimens , no-
tre air , nos manieres & notre conduite,
II P. 113 &suiv. Voy. Conditions, Etats ,
Loix, Mæurs. Dieu , dans la formation du
monde spirituel, comme le distributeur des
génies, des talens, &c. inspire à chaqueame
enparticulier unamour de prédileflion pouE
loading ...