André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 355
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0363
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0363
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
DES MATIERES. 3ÇÎ
II. P 30. II y a un modus à oMèrver dans
le Beau muiîcal, id. 41 & suiv.

Myjleres. Voy. EJprit.

N.

N.t, o N. Pourquoi chaqueNationa-t-elIe
ia science ou sa vertu favorite , II. P. 1 8ÿ Sc
suiv. Ce qu’il faut pour bien réussir dansune
science , id. 2,04 & ssiiv.

Nature. Merveiiles dont Dieu se sert pour en-
richir la Nature. I. P. 10 & suiv. Voy. Cou-
leurs , Peuples. II n’y a personne qui ne Ce
pique d’avoir dans le cœur les prcmiers sen*
timens de la Nature , I. P. 6 3 , 74 & suiv.
Quoiqu’inesfaçables dans notve cctur , on y
trouve néanmoins de cruels ennerois à com-
battie , id. 75. Voy. Çonditions.

JVaturel Voy. Vrai.

Negres. Voy. Peuples.

Newton. Voy. Arc-en- ciel, Couleurs.

Noblet. Pourquoi n’a-t-on que du mépris pour
la fierté de quelques nouveaux Nobles, I. P„
99■

Noir. Voy. Ténebres.



Ob j E T S. Voy. Graces.

Oijeaux. Les graces qui éclatent dans Ie pîu*
mage du Paon forment un Parterre com-
plet, II. P. 137. Sur le col d’un Pigeon a

pgn
loading ...