André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 362
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0370
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0370
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ÿr-1 T A B L E

Sers. Tous nos sens n’ont pas le privilége d«
connoitre le Beau , I. P. 9,

Sentimens{ les) ne sontpas toujours nécessaires
dans une composition , I. P. 12.S. Voy. Pa-
thétiqne.

Société. Ce qu’il faut faire pour plaire dans la
société, 11. P. 3o Emb irras pour remplir
toutes les obligations que nous avons avec
les diftérentes lociétés de ce monde , Ii. P.
49. Voy. Bier.séances , Hommes, Vertus.
Socrate. Pourquoi Socrate regardoit toute Ia
terre comtne sa patrie , I. P. 71. II veut
que son hoinme juste içit unhcmme.décent,
II. P. 67. Voy. 6'races.

Solon. Voy. au mot République.

,Sons. 11 y a des sons qui ont avec notre cœur
une secrette intelligence , I. P. 114. Le Ibn
qui reçoit son harmonie du souifte vivant
d’un homme , nous pénetre tout autrement
,que celui d’un tuyau .d’orgue , id. 115.

Sons harmoniques. La Muhque est la science
des sons liarmoniques & de leurs accords ,
J. P. 173 & suiv. Le son harmonique sè di-
_visè en grave & en aigu , id. 174. 11 y a huit
sons dans cette suite harmonique qu’on nonj-
ineGimme ,id. 175. Noms qu’on Jeurdoc-
jne, ibid. & suir. Le son n’est grave ou aigu
que par comparaifon , id. 176. Deux sons
-haimoniques peuvent être successîfs ou s-
anultanés, id. 177. Voy Chromatique ,
JÇomma , Çonsonance, Dissonance, Diato-
nique, Enharmostique, Tons, Utùjsm.
loading ...