André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 36
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0375
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0375
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
D E S MATIER.ES. 3 6

Svec les plus beaux attraits, & Ia faisoit aca
compagner des quatre Vertus que nous ap-
pellons Cardinales, id. 303 & luiv.

Vrai. 11 n’y a que le vrai qui ait droit de nous
plaire , & que Ie naturel qui soit vrai, II. P.
8 $. Autrement, on se rend ridicule , id. Stf.

Vûe ' la ) est une de nos facultés corporelles
qui a Ie don de discerner^ I.P. ÿ. Voy.Beau
visible, Tableau., Yeux.

y.

Ye u x ( Ies ) sont les juges naturels du Beau
vilible, I. P. 13 & suiv.

Z.

A R L z N. -Ses institutions barmoniques ’
I. P. 191. ll est surnommé le J rince des
Mufîciens , I. P. ibid. & suiv. & II.P.41,

Zénon. Voy. Horjiâe.

sin de la Table des Mai'icreu
loading ...