Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 5r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0009
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liure d'architedture Pour les champs. j

I.

»E desseing demonstre vn lieu enclos dâs vn quârréparalclograme,de.cin-
'quante & cinq toises de largeur, & de vingt & cinq de profondeur ( qui
(fent treize cents soixante & quinze toises en supcrficie,qui valent cinq
1 quartiers de terre, moins vne corde,ou enuiron ) auquel à la ligne du mi-
lieu sur le derrière est lamaison du Seigneur, ayant la court sur le deuantdu logis,
Du costé senestre d'icelle est vn iardin, &du«costé dextre est la basse court.

Ce lieu est fermé de murailles portans tallut dans les fossez,& es quatre coings d'i-
ccluy,y a quatre defenses battans au long des courtines,dont celle du costé du deuat
delà basse court sèrt de colombier,lequel par bas a vne petite allée voultec,éleuee de
sîx à sept pieds de haut. Au milieu & centre du rez de terre d'iceluy est vn pillier, sur
lequel seraportee ladite voulte, faisant sa circonférence tant à L'entour d'iceluy,que
sur les muraiHesdu colombier.Icelle allée pourra auoir sept ou huit pieds de large,&
sèruira non seulement pour batteries au long des courtines,mais ausli de laitteric:au
dessus icelle sera le colombier.

L'entrée du lieu est iustement au milieu de la courtine sur le deuant,où est asïîs le
pont-leuisjdont d'iceluy on vient à vne place en manière de petite court,à laquelle à
dextre & à senestre sont deux petits corps de Iogis^à chacun desquels est chambre
basTe,garderobbe,&greniers desfus.Celuy du costé du iardin seruira pour suruenâts,
sc bon semble,l'autre pour le métayer,ayant son fournil auec sa commodité.D'icelle
place on va à* la basse court par le costé dextre, ayant sa grange & pressoir, & vne pe-
tite estable entre deux. Du costé dextre de l'entité sont estables, dont l'vnc sera pour
cheuaux,& les autres pour bestail.

Delasusditteplace il faut monter quatre ou cinq degrez à la court du Seigneur,
laquelle a quinze toises de large, & huit de profondeur. Icelle n'est fermée du costé
de l'entrée, & de la basse court, que d'vne muraille d'appuy de trois pieds de haut, le
logis du Seigneur ayant sbn regard sur icelle pour y découurir.

A l'entrée du logis du Seigneur est vn perron rond,auquel on monte des deux co-
stez à* vne gallerie faitte en demie circonférence, de laquelle on entre es membres &
commoditez du logis.Par bas sur le rez de terre dans la place oualle, qui est entre les
deux montées de l'escallier, se peut éleuervne fontaine, & y est ce lieu fort propre,
voire sî le Seigneur a auprès de luy quelque source,& qu'il y.vucille faire la despencc,
La forme de ce bastimét sont deux pauillons,& vn petit corps de logis entre iceux,
dans lequel est au milieu vne petite allée sèruant de passage, de laquelle on va à vne
petite terrace estant entre les deux pauillons sur le derriere.Par le milieu d'icelle l'on
deseend des deux costez à vne autre terrace basse estant sur le fossé.Et d'icelle on va à
Vnterraut en forme ronde plantée d'aulnes,ayant vne table de pierre ou d'ardoisè
au milieu,& ce lieu ne sert que de beauté,estât iceluy circui de folle en circofercncc.
Les deux pauillons sont éleuez de deux estages au dessus du perron,& leur galletas
dessus. Au desTous du perron sont les osfices, ausquelles faudra deseendre du rez de
terredetrois ou quatre pieds,cWceUess'accômoderont sélon le dessein duplan. Au
petit corps de logis du milieu, qui est entre iceux pauillons, est l'cscallier,auec quel-
ques cabinets, dont le pasTagc susdit est entre deux. D'iceluy escallicr on deseendra à
couuert aux offices, & qui voudra à dcscouuertpar le perron.
Le iardin est au costé senestre du logis du Seigneur,lequel a vingt toises 3e largeur^
& vingt & cin q en profondeur,le tout cnclosdans la place, comme dit est.

La closture des courtines & petits forts, (à prendre trois toises du pied du fonde-
ment iusques au desfus de l'appuy ou parapel, & pour le colombier, à prendre du
fondement iusques à son entableméthuit toises, comprenant ausïi le tallut régnant
du logis du Seigneur du costé du fosTé) rcuient à cinq cents quatre vingts toises.
loading ...