Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 7r
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0013
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Pour !es champs* '
Jeu x eAabies,! vne à JextreJ'autre à AneAre,é!euees Auiemét Je Apt à hui A pieds*
Par ie dehors d'iceiie sont deux aüees, lvne a Jextre, Paucre à AneAre, pour du res
de !a court veoirieAileau JeiTus ies appuis : ou bien qui voudroit pratiquer i'vne
d'iceHe en JeAete par deHdus ie taüut,moy6nant vn arc,par iequci on feroit boire ie
beAaii,y gardât toutefois queique ordre de de AnA,pour empe Ahcr i entrée à ceux
quiy voudroientnuire. Es deuxcoAez, & outre ies aiiees sont deux corps de iogis,
Tvn Aruant pour retirer vn metayer,ou iaboui eur,auec eAabies pour chenaux,l'au-
tre Aruira à eAabies pour beitaih
En iceües sont deux petits eAaiiiers Aspendus pour aüer aux greniers*
Es deux coings d'iceiie basA court,par ie dehors sont deux éleuations : ceHe de de^
uant Aruira de colombier , au bas duques se fera vne vouite éleuec de Apt â huibf
pieds. Et en iceite piace sera ia iaitterie,de iaqueüe on de Aouurira ie iong des fosAz.
A iautre coing sera pareiiiement en Ailiie vn petit fort de sept pieds dansœuure
Auiement,& couuert en forme pyrami Jaie,dont ia pointe finira au comg de ia cio-
Aure,duquei fort on descouurira ausli ie iong des foisez.
La court du Seigneur a vingt toiiës en quarré: Ai r ie co Aé dextre d'iceüe e A ie iogis
du Seigneur,ayant vne terrace de deux toiAsde iarge,ou enuiron.seignant icciuyji
Aut monter de ia court àicelie terrace par vn perron eAant aûis au mi!ieu,duquci
on peut monter des deux coAcz. Aux deux bouts d'iceiie terrace y a deux petits pa-
uiiions de chacun coAé,Aruans pour îe grand corps de montée & pnué.
Le grand corps de iogis eA accommode de membres dciAignez Aude pian. Es
coings d'iceiuypar ie dehors, sont deux pauiiioHsincsgaux,Aruans tant pour com-
moditez â chacun eAage,que pour dcAouurir ie long des foslez.
Au premier eAage eAat â rez de terre de ia court, A pourroiet faire ies offices, & As
accômoder suiuant & corne iese vous aydesAigné de s'autre part, aucc !a terre dont
cy deAus auons parie : & faut que !a terrace Ait éieuee de ia hauteur des vouhes des
offices,qui Ara de neusà dix pieds de haut. Au dessous d'iceiie terrace Ara vne gaÜe-
rie à arcades,& vouteee comme ie i'ay Agurcc â séieuation Aitc de ia Ace de ia court.
L'eAage qui eA au deAus,au rez de ia terrace sur ia gaHciie, ce Aront ies commodi-
tczdesAignees Ar ie pian figuré aueciabaiAcourt. Au desAis Arontgaiietas ac-
commodez de têts membres que i'eAage de de Abus. Lespauiiions eAans es coings,
Aront éieuez d'vn eAage pius que A grand corps,pour Aruir aux gaHetas d'i.ceiuy,&
ausA pour donner beauté au sieu.
Le foAe sur lequel Aront a As ies deux ponts où Ant As entrees,eAélargy endé-
mie circonArcnce, pour tousiours donner plus de grauité au Assé.
Leiardin (eAant surie derrière) tient tout ie contenu deia longueur de ia piace,
qui eA sbixante & douze toiAs en quarré,auec la Aiiiie des pauiHons, dans iequci en
manière de croix, & es enuirons, sont aüecs piantees d'arbres, auec esp^aiHiers Apa-
rans & rendansie iardinen quatre parties. Ausqueiies A peuuengsi bon Ambie, Ai-
le parquets tous esgaux, ou bien ies diueriiAer d'ordonnances, & enrichir comme
son aduiAra,dont s'eilpourratrouucrdediucrAs Artcsparvnimrequenaguercs
i'ay mis en iumiere. Encor que i'aye cios & Armé par mes desAings le iardin de AA
scz,& murailles en taiiut,tant du coAé du iardin, que par ie dehors du AAé : néant-
moins A bon Ambicjedit iardin A peut Armer de haye, & aush que ie n'en Ay nui
calcui ne compte au toiAge,
Toute ia cio Aure du iieu,aAauoir des taüuts éieuez depuis ies sonds des muraiiies
iusques au cordon,de deux toiAs & demie de haut, ie tout renient à quatre cens cin-
quante toiAs,non compté sacontreAarpe,laquelle A peut Armer dchaye,ouialaiA
Ar Ans cloAure,qui Aroit ie menteur.
Toute !a maçonnerie,tant de ia basA court que de As doAures, ayant deux toiAs
de haut,rsuisnt à cinqcens quatre vingts dix toi As.
loading ...