Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 8r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0015
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour les champs. g

place qucla susdite. Outre ladite court à dextre & à senestrc,sontdeux autres petites
places pour s'en seruir à choses qui se trouucront y estrc necessaircs.

Du rez delà court on monte trois degrez, pour aller en vne petite terrace estant
entre les deux saillies des deux pauillons de deuant, & ioignât le corps de logis : dont
d'icelle terrace on entre par l'vn descostez à vne cuisine, & de l'autre costé opposire,
à rescallier,auquel estvnpasfage pour aller àl'vn des petits iardins,& delàfau grand
iardin.

Pour aller àl'autre petit iardin, faut pasTcr par la petite place,estant ducostéde
l'escurie.

Es deux costez du grand iardin, vers l'entrée, entre les saillies des petits pauillons,
sont deux berceaux de gallcries figurez au desfcin,dont l'entrée dudit iardin sè trou-
ue sous l'vne d'icelles.

Tout le contenu de la maçonnerie, tant d u logis que des closturcs& membres y
enclos,rcuient à quatre cens quatre vingts toises.

Le carrelage de tout le logis,reuient à quatre vingts dix toises.

Il y a neuf cheminées pour tout» #

Il y a cinq croisees aucc huict demies pour les quatre petits pauillons, & cinq lu-
carnes pour le galletas du corps du millieu, & quatre petites pour les quatre petits
pauillons.

La couucrture du logis du Seigneur,rcuient à cent dix toises.

La cduuerturc de l'escurie, du fournil & des petites places, reuient à soixante ôc
dix toises.

Il y a neuf trauces au logis du Seigneur, tant grandes que pctites,auec deux poul-
tres. Plus neuf trauees aux côbles,sans les deux petits combles prochains de l'escurie,
& du fournil.

Il y a, tant au logis du Seigneur qu a la basfe court,trente huisTeries, ou enuiron.

VI.

» E bastiment est assis en vne place d'vn quarré imparfait de vingt & quatre
, toises de largeur, sur seize de profondeur. La place ainsi que le plan sc co-
mporte, reuient à trois cents quatre vings quatre toises en superficie', qui
rfont quelque tiers d'arpent de terre, & vne corde ou cnuiron,non com-
pris les fossez circuisànts en touslcsangles,lc desseingdu plan.

Le principal de ce bastiment, est vn corps de logis,assis sut le derrière de la court,
accôpagné de deux petits corps aux bouts d'iceluy,l'vn à dcxtre,l'autre à senestre, fi-
gurez en pauillons, à chacun desqucls est ioignant vne petite galleric à arcades par
bas,&en terrace dessusrpar lesquelles du grâd corps on vient à deux autres petits pa-
uillons estans sur le deuât de la court,asfis de coing en coing,& entre lesquels y a vne
pctitegallcrieparbas,allantdervnàrautre,&au dessus vne terrace, & faisant clo-,
sturc de la court sur le deuant.

Le millieu d'icelle est desTeigné en demie circonfcrence,cn laquelle est l'entrée du
licu,auccson pontleuis. Iceux deux pauillons sont garnis de cômoditez desseignees
sur le plan. Dessbus le grand corps,& pareillement au premier estage des deux petits
pauillons,des deux costez y seront les offices necesfaires. Au haut de la terrace est le
rez du premier estage du grand corps,auquel sont cleuez deux estages, & le galletas.
dcsfus.Quant aux deux petits corps du rez d'icelle terrace, il n'y a qu'vne estage, ôc
le galletas dessus.

Le premier estage desTeigné à l'elcuation/crt à l'estage des officcs,come dit cstcy
desfus,lequel respond a la hauteur de la terrace. Dans iceux petits corps sont coprins
les escalliérs du grand corps, comme le desfeing de l'eleuation le monstre.
Chacun estage d'iccluy grad corps est accommodé,asTauoir par le costé dextre, de

B iiij
loading ...