Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 8v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0016
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liure d architecture

salle& garde robbe,& le petit corps ioignant,de chambre, garderobbe, & escallier.
A l'autre costé senestre est vne antichambre,sa garderobbe & chambre. Et au petit
corps ioignant, vne arrière chambre, & garderobbe, auec l'escallier. Surlcmillicu
d'iceluy grand corps est vnrenfondrement d'vne demie circonférence imparfaite,
au millieu de laquelle est vne allée pour palier à vn petit corps oual, auquel est vn
escallier ^gnant en tous les estages, à la cime duquel est vn dosme doublement
éleuépourauoir le regard de tous costez.

Du rez de la court,est vne terrace régnante entour le logis par le dehors, desept
pieds &demy de large,commençant desdits deux costez de l'escallier oual,&fînis-
sant aux deux petits pauillons qui sont sur le deuant, Icèlle terrace est assise sur le tal-
lut du fossé.

Toute la maçonnerie de ce bastiment (comprins les talluts, tant du dedans de la
contrescarpe,que de tous les corps) reuient à seize cens quatre vingts toises.

Les voultes des offices dedclîous le grand corps, & des deux petits,reuiennent à
cent cinquante toises.

Le cararelage de tous les estages du bastiment (excepté les offices, lcsquelles le pa-
neront de pierre ) reuient^ trois cens vingt toises. r à

La couuerture de tout le logis, reuient à deux cens trente toises.

En tous les estages y a dixsept cheminées.

Au grand corps, à chacun estagey asixcroisees,qui sont douze pour les deux
eftages, & deux pour les petits corps, & autant de lucarnes au dessus, auec dix fene-
stres bastardes,& douze iours deseendans es osfices.

Plus en tout le logis vingt & sîx trauees,& quatorze poultres,grandes que petites,
sans les combles.

Plus en tout le logis cinquante huisseries.

VII.

a*» E dessein represènte vn corps de logis assis dansvn quarréparallelogramc
^«de vingt toises en largeur, & quinze en profondeur, qui font trois cens
^toises de superficie, qui valent ,vn quartier d'arpent de terre, & deux co r-
^dcs,vn peu moins.

Ce lieu est fermé es quatre costez de courtines:aux quatre coingssont quatre forts
en forme ronde,le tout enclos d'eaue.

Les courtines, & les talluts, auec les forts,se feront de terre sans autre matière, en
donnant bon empattement aux taliuts.Pour le regard du parapcl,qui sera sur les tal-
luts, il sera bon de laisser rasïeoirlesterraux,&les talluts estans faits à leur hauteur,
quelque demy an, pour affaisser la terre : & après laisser rasTeoir deux ou trois pieds
de parapel,& cela assis,le laisser encor reposer deux ou trois mois : puis après asseoir
derechef vne autre assiette de parapel dessus le premier, de la hauteur que voudrez:
afin que la terre se puisse plus aisément asfaisser dessus la première, sans se corrom-
pre : ou bien si voulez faire vos talluts, parapel, & forts de gasons & fassines, vostrc
logis sera tout fermé sans grande despensc de la maçonnerie.

Pour le regard d u bastiment,c'est vne masse de trois corps de logis, liez ensemblc,
deux sur le deuant, & vn sur le derrière, ayant sur la face de deuant quatorze toises
de largcur,& huict 8c demie de profondeur; chacun corps a trois estages, le premier
fert d'offices &caues: ilyfautdescendredurezdetcrre de quatre oucinqpicds,&
au dessus d'iceluy est vn autre estage engalletas.

A l'entour du logis,regne vne terrace seruant de court,de quatorze pieds de lar-
ge,entrc le mur du logis, & le parapel.

Premièrement du rez de terre pour entrer au logis, faut moter deux ou trois pieds
àvne place en forme d'vne petite court fermée de trois costez des trois corpsde logis,

&
loading ...