Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 9r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0017
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour lés cîiâmps* p

& d'icelle môtér derechéfà vhe petite ter race deux ou trois degrez, & cî'icelic terrâcê
on entre aux pallicrs des montees,estans es coings de ladite terraçe : desquels palliers
on va par les costez à la salle, & de la salle aux chambres,& aux cômoditez de l'estage.

Au de/Tus est le galletas,accommodé de pareilles commoditez que le précèdent. .

Tout le bastiment (ayant cinq toises depuis sa fondation iusques à l'entablement)
reuient à trois cens cinquante toises.

Les voultes de l'estage bas des offices & caues, reuiénent à ioixatc & quinze toises,-

Le carrelage des deuxestâges,auec les palliers des dcgrez,rcuiét à cent vingt toises;

Il y a huit cheminées aux deux estages,&vne à l'estagc,dcs offices,qui cst la cuisincj

Il y a neuf croisees,& H^ct demies*

Neuf lucarnes,& nuiét petites*

Ne faisant à la salle que trois trauecs,&deux à chacune chambre, auec les deux des
garderobbes, sont neuf trauecs,& quatre poultres.
, Autant detrauees auxgalletas, toutefois en comble.

îl faut en tout le logis trente portes, ou enuiron.

La couuerture descinqpauiîlons,commeledclTeindeleleua^ion le monstrç, re-*
uicntà huicT; vingts toises.

A l'entrée sera vne basculle assile sur vn bon fallut de pierre, ou bien vn pont le-
uis,aucc quelques petites fenestres aux montées, iesquellcs seront couuertes en for*
me de dosme,rcspondant toutefois suries angles.

VIII.

iE lieu pour le regard de ses cômoditez n'cstguercsdisscmblable auprc~
cèdent : Estant pareillement dans vn quarréparallelograme, de vingt &
quatre toises en largeur,& sèize en profondeur, non comprins I epesseur
1 du parapel & tallu^ne pareillement la saillie des forts,qui sont trois cens
quatre vingts quatre toises de superfïcie,qui font vn tiers d'arpent, & vne perche de
terre,& quelques toises,ou enuiron,ayant quatre forts quarrez es quatre coings*

Les courtines auec les forts & fallut, le tout se fera de terre, y pratiquant de petits
iours ou canonnières pour batteries.

Ce dessein fait monstre d'vne allée en berceau de sïx à sèpt pieds de large, de char-
pcnterie,ou treille couuerte de vignes,ou couldroyes desTus les terraecs, & ioignanc
les courtines : Et icelie pour donner quelque commodité ou beauté pour sèpour-
mener l'Estéàcouuertjpour la chaleur du Soleil. Les courtines & forts nclailTeronc
pas de demeurer en leur entier &c force.

Pour le regard des pilles ioignant le pont leuis, icelles se feront de pierre en fallut,
comme il cst figuré au delTein de leleuation.

Quant à la malTe du corps de logis,il y a dixsept toises de Iarge,& neuf de profon-
deur, les terraux d'enuiron trois toises & demie de large,dont l'allée de treille y est
comprinse.

Les corps de ce bastiment ont deux estages,& les greniers desTus. Par bas {bus la
salle,seront caues,& le reste des deux coftez seruira à offices. Du rez des terraux faut
monter deux pieds à vne petite court,en manière de terrace,estant deuant la salle, de
cinq toises de large sur quatre de profondeur, & d'icelle terrace on monte par deux
degrez de chacun costé, estans sur le derrière es deux angles de ladite terrace où Ion
va aux cscalliers,ausquels sont les entrées de la salle & des chambres.

Le premier estage est accommodé d'vne salle ayant deux garderobbes,vne de cha-
cun costé, pour la commodité d'icelle. Plus deux chambres,deux garderobbes,&
deux cabinets,auec deux escalliers. Le dcuxicsme estage sera de telles commoditez,
& les greniers dessus.

Mais ad uenat qu'on se voulust passer de l'estage bas des offices, ne voulant faire la
loading ...