Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 9r
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0017
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Pour les champs^ p
&ddcelle môter derechefa vne petite terrace deux ou trois degrez,&d'icelle tenice
on entre aux palhers des montées,eAans es coings de ladite terrace : delquels palhers
on va par ies codiez à la Aile,& de la sade aux chambres,& aux cômodirez de l'eAage.
Au de Aus eA le galletas,accommodé de pareiHes commoditez que ie precedent.
Tout le baAiment (ayant cinq codes depuis sa fondation iniques a l'entablement)
renient a trois cens cinquante toiles.
Les voultes de l'eAage bas des oÆces & caues , reuienent a sbixate & quinze toiles;
Le carrelage des deux eAages,auec ies palhers des degrez jcuiet à cent vingt toiles.
Il y a huit cheminées aux deux e Aages,&vne à l'eAage,des oAices,qui eA la cuiAne^
Il y aneuf croiAes,& huidf demies.
Neuf lucarnes,& huid petites.
Ne AiAnt à la Aile que trois trauees,& deux à chacune chambre, auec les deux des
garderobbes, lont neuf trauces,&quatrepoultres.
Autant detrauecs auxgalîetas, toutefois en comble.
Il saut en toutlc logis trente portes, ou enuiron.
La couuerture des cinq pauillons,comme le deAcin de l'éleuation le monAre , reé
nient à hui&vingts toiles.
A lentree sera vne balculle alîile sur vn bon tallut de pierre, ou bien vnpontle-
uis,auec quelques petites AneAres aux montées, lelquelles Arontcouuertesen for-'
me de doAnejespondant toutefois suries angles.
vin.
E lieu pour le regard deAscomoditezn'eAguercsdiAcmblablc au pre-
cedent : EAant pareiilemenc dans vn quarré parallelograme, de vingt &
quatre toiles en largeur,& Aize en profondeur, non comprins 1 epeAeur
du parapel & tailuc,ne pareitlement la saillie des fbrts,qui sont trois cens
quatre vingts quatre toi As de superRcie,qui font vn tiers d'arpent, & vne perche de
terre, & quelques toiAs,ou enuiron,ayant quatre forts quarrez es quatre coings^
Les courtines auec les forts & tallut, le tour A Ara de terre, y pratiquant de petits
sours ou canonnières pour batteries.
Ce de Aein Ait monAre d'vne allee en berceau de Ax à Apt pieds de large, de char-
penterie^u treille coùuerte de vignes,ou couldroyes deAus les terraces, & ioignant
les courtines-Et icelle pour donner quelque commodité ou beauté pour Apour-
mener l'EAé à couuert,pom la chaleur du Soleil. Les courtines & sorts nelailAront
pas de demeurer en leur entier & sorce.
Pour le regard des pilles ioignant le pont leuis, icelles A feront de pierre en tahur,
comme il eA figuré audelAin de l'éleuation.
Quant à la masA du corps de logis,il y a dix Apt toiAs de large,& neuf de profon-
deur, les terraux d'enuiron trois toiAs & demie de large,dont l'allee de treille y eA
comprinA.
Les corps de cebaAiment ontdeuxeAages,&lcs greniers deAus. Par bas sous la
Alle,Aront caues,& le reAe des deux coAez Aruira à oÆces. Du rez des terraux Aut
monter deux pieds à vne petite court,en maniéré de terrace,cAant deuant la Aile, de
cinq toiAs de large sur quatre de profondeur , & d'icelle terrace on monte par deux
degrez de chacun coAé, e Aans sur le derrière es deux angles de ladite terrace où Ion
va aux eAalliers,aulqueis sont As entrées de la Aile & des chambres.
Le premier eAage eA accommodé d'vne Aile ayant deux garderobbcs,vne de cha-
cun coAé, pour la commodité d'icelle. Plus deux chambres,deux garderobbes, &
deux cabinets,auec deux eAalliers. Le deuxielme eAage Ara de telles commoditez^
& les greniers deAus.
Mais aduenatquonAvouluApaAer de leAage bas des oÆce^, ne voulant Aire A
loading ...