Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 9v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0018
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Liüre darchîte^ure

dc^enE,on pourra Eire Eruir la gardcrobbc de l'vne des chambres(laqùe!!e a deux
toiEs & demie de long sur deux de largeur)de cuiEne, par le moyen d'vn petit pada-
ge entre la Elle & icelle cuiEne: &ioignant l*eEallier,la petite place,qui refera pro-
chaine de laHce,Eruira de gardemangcr. Toutefois voulant faire Eruirl'eEage bas
àofEces,audeübus de l'vne des chambres EErala cuiEne, auec ïdngardemanger
sbuslagarderobbe. Et sous l'autre chambre de l'autre coEeE fera vn fournil, auec
quelques commoditez.Sous la Elle seront caues , toutesfois y aura vne allée de qua-
tre pieds^voultee^regnant de la cuisine iniques au fournil,pour aller de l'vn à l'autre,
au milieu de laquelle sera lentrec de la caue.
Les fondements du logis seront de deux toiEs & demie,au dessbus du premier
eEagc élcuedurezde terre, sous lequel sèprendront les caues &oÆces, comme cy
deilusauons dit: &d'ice!uy eEage eleué du rez de terre, iusques àl'entablement,
quatre roises & demie, qui seroit de hauteur de mur, depuis le fondement iusques à
la cime, sept toiEs.
Toute la maçonnerie, comptant l'eEage des ofEces & caues, renient a Ex cens
vingt toises.
Lavoulte dclacaue & osfices, renient à quatre vingts dix toises.
Le carrelage,tant du premier eEage du rez de terre,que le deuxiesme, & celuy des
greniers,reuient à deux cens dix toises.
Les couuertures de tous les corps, couuerts en pauülons, comme le dessein de l'e-
leuation lemonEre,reuiennentàcent quatre vingt toisesf
Il y a cinq cheminées à chacun eEage, & deux à celuy des offices, qui sont douze
pour le tout.
Il y a a chacun eEage quatre croiEes, & quatorze demies, qui sont huidf croiEes
& vingt & huiôf demies, pour le logis, auec Eize fcneArcs, tant Emples que sbuspi-
raux,pour le iour de s'eEage des ofEccs & caues.
Audi quatre lucarnes,auec quatre petits iours ou veücs, qui seront faites en ma-
nière de petites lucarnes.
Il sera bon défaire à la Elle cinq trauees , ausquelles ü Endroit quatre poultres^
pour cause que n'en y ayat que trois, les trauees E trouueroiet trop larges & fbibles.
Ce EiEnt seront treize trauees a chacun eEage, & Ex poultres, qui Eront pour les
deux eEages vingt & Ex trauees & douze poultres, & la moitié pour les combles.
H y a en tous les eEages du logis quarante huisîeries, ou enuiron,
IX.

E deslein represente vn petit lieu,ayant toutefois beaucoup de comme-
ditezÆt premièrement le logis Eigneurial auec sa basse court,les iardins„
tant à fruidfs, que leiardin ordinaire : puis des prez & vignes auec vn
cEang,au bout duquel le iardin & ledit logis feigneurial sont contenus.
Pour le regard du contenu du clos,dans lequel eE comprins la basse court, sc iar-
din,& lallee du deuant de 1entree,le tout contient quinze cens trente toises en Ei-
pcrEcie, qui valent vn arpent,quartier & demy de terre, ou enuiron.
Le logis seigneurial eÈ,comme dit a eEe,aEis sur la queue de leEang, enuironne
deauë de tous coEez: il conEEe d'vn corps d'hoEel seulement, auec quatre petits
pauülons es quatre coings d'iceluy. Ce corps cE accommode d'vne salle de Ex toises
de long, sur quatre de large. Attenant icelle eE vne chambre de trois toises en quat-
re. Des quatre petits pauillons qui sont es quatre coings, l'vn de deuant Ert d'eseab
lier, 1 autre d'vne petite cuiEnc,!es deux autres sur le derrière seruent à la salle, l'vn à
serrer le linge &vai(selle, 1 autre degarderobbe: vn chacun d'iceux a dans ceuure
deux toises deux pieds d'vn coEé,sur dix pieds de l'autre.
Ce corps de logis n'a qu'va eEagc, & le galle tas deslus, auquel galletas Eront les
mesmes
loading ...