Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 11v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Liure d'archite&uye
ci pallier par toutes les courtines,& à t entour des forts : Et faut laiiîer éteuer la haye^
ou espalhcr de quatre ou cinq pieds de haut, & au trauers y faire & prattiquer quel-
ques petites canonnières pour deicouurir au long des courtines. Eay fait & déclaré
cede maniéré,pour ceux qui n ont la volonté ou pouuoir de &ire les &ais qui! con-
uient pour faire tes clodures & defences de maçonnerie.
La maçonnerie de tout ce badiment, prenant vne toise de fondement sous ies ca-
nes & ossices,reuient à dixscpt cents cinquante toises.
Les voultes sous !e grand corps ieruants d'offices, auec !es voultes des tours & des
deux caues jeuiennent à huit vingts dix toises.
Le carreiage de tous ies edages dudit iogis, reuiét à quatre cés quatre vints toisesf
Hy acn tout le logis vingt &dx cheminees.
La couucrturc,tant du grand corps que d es quatre tours & des deux pauiHons de
deuât,& pareinement des deux petits corps des deux codez de la courette tout reuiét
à trois cents ioixante & dix toises.
A u grand corps de logis de derrière, au premier edage sont treize croisèes^ & au
deuxicimc quatorze.
Quatorze lucamesaugahetas.
Plus aux deux pauiHons de deuant,a chacun premier edage , sont huit fenedresj
au deuxiesine e Etage autant, auec deux moyennes pour les deux montées^ audi huit
peti tes incarnes pour leur gallcras,& deux autres pour les montées.
Audi quelque trente petites fenedres, tant es deux petits corps questeurs^ c!cnt
aucunes sont en petites lucarnes.
Pour le regard des trauecs,il y en a vnze à chacun edage du grand corps de derne-
re,auec cinq pou!tres,qui sont vingt & deux trauees & dix poultres, sans ies cob!es„
Les deux pauiHons sur le deuant, on t chacun deux edages sans les combles,& cc-
îiers au dédbus.Et à chacun desdits edages trois trauees & vne poultre , qui ed pour
chacun pauillon deux poudres &dxtrauecs:& peur lesdeux ensembie^quatrepouL
très & douze trauees.
Les deux petits corps n auront qu vne trauce, chacune desquedes régnera depuis
ses pauiHons de deuant iusques aux corps de derrière, & leur comble dessus.
A chacune des quatre tours y aura trois edages, àchacun d'iceux deux trauees^
qui seront pour !cs quatre,huit trauees,auec les dosmes dessus.
A u premier edage de tous les quatre corps & tours,y aura tréte & deux huideries^
au deuxiesine, vingt & neuh galletas vingt & deux, & vingt aux offices^ caues„
& celicis,qui seront en nombre ccnttrois,ou enuiron.
XII.
E s T E place ed vn quarré parallelograme, de vingt & deux toises de lar-
geur,sur dixsépt de profondeur,qui font trois cents sbixante & quatorze
toises en superheie, qui ed vn tiers d'arpent &vn quart de corde ou enui-
ron. Es quatre coings d'icelle place, sc feront quatre tours ou casemattes
qnarrccs,vonltees,saiHa.tcs d\me toise dans'e foslc.Ces tours,outre ce qu'elles rédent
le Heu iorgseruirotdc beaucoup de comoditez pour le logis,&se pourront couurir
suucursvouhosde pierre on bricquelarge,lice enferme dedosme,pourmieuxre-
preséter force. A u miticu de la courtine de deuat sera vne bascule seruat de pot-leuis.
Le badiment aura trois edages: le premier ed au rez de terre,lequel seruira à offi -
ces & canes. Du rez de rerre on monte par vn perron des deux codez, pour aller à vn
pallier ou placejaquelle sert pour 1 cscallicr,& pour les comoditez de l'edage. A co-
de senedre d'iceluy escallicr,cd la saite de vingt & quatre pieds de large sur quaratc
de long,accomodcc d vn grand cabinet,edant derrière iescallier. Pareillcmét d'vne
gardcrobbcaucc vn autre petit cabinet,& vne petite place prinsc dâs vn petit pauib
loading ...