Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 13v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0026
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liure d'architecture

veulent auoir le lieu où ils sont leur demeure exempt de toutes autres choses, &
que le tout ne sérue qu'à estre logeable, renuoyant le reste à la basse court. A ceste
occasîon i ay voulu amener en cepresent liurc de toutes sortes de bastiméts pour con-
tenter vn chacun.

Le fallut régnant au tour de ce bastiment, ayant depuis son fondement iûsqucsau
cordon seulement deux toisès,reuient à huit vingts toiles.

Toute la maçonncrie,reuient à trois cents cinquante toises.

Toute la couucrture,rcuient à deux cents dix toises.

Le carrelage desdeux estages,rcuicnt à neuf vingts toises.

A chacun estage il y a septchcminees,qui sont quatorze pour les deux: mais vou-
lant faire au gallctas sur la (aile deux chambres,il faudra vne cheminée d'auâtage, qui
seroit quinze.

Il y a au premier estage quinze trauees grandes que petites,& sïx poultres.

Plus les combles.

Il y a au premier estage douze croisecs,auec dix fenestres bastardes.

Plus douze lucarnes au galletas,& dix petites.

Il y a pour tout le logis vingt & cinq nuisseries.

XVI.

E bastiment est asfis dans vn quarré paralelograme,de vingt & neuf toiles
en largeur,& treize en profondeur,qui font trois cents soixan te &dixsepc
toises en supcrficie,qui valent vn tiers de terre,demi corde,ou cnuirô,non
comprins les saillies des petits forts des coings, ne la saillie de la demie cir-
conférence, qui est sur ledeuant où est l'entrée & pont-leuis,ni pareillement la saillie
de la terrace par l'endroit de l'escallicr sur le derriere,cntre les deux forts.

En ce bastiment sont trois corps de logis joints Fvn à l'autre :celuy de derrière est
le plus grand, lequel a vingt & deux toises en longueur par le dehors,& quatre de lar-
geur dans œuure. Au milieu duquel est l'escallie^saillant sur le derrière dans la terra-
ce,laq uelle règne entour le logis.

Les deux autres corps de logis ont chacun huit toises en longueur par le dehors, &
trois & demie dans ceuure-.Entre lcsquelles, & au milieu est vne court en manière de
terrace de huit toises & demie de long,sur la profondeur de vingt & quatre pieds.

Vn chacû d'iceux corps a deux estages,& le gallctas deslus : au dessous d'iceux sont
les offices accommodez comme le deûeingle figure.

Les deux estages & galletas au dessus du rez de terre, sont accommodez de mem-'
breSjComme vous pourrez vcoir par leplan-.Toutefois sïbon semblc,au sécond esta-
ge se peut faire au dessus de la sallc deux chambres, & ce par le moyen des cloisons y
appliquées.

Tout le circuit,auec les quatre petits forts, ayants trois toises depuis la fondation
iusques au cordon,& au dessus trois pieds d'appuy,reuiét à troiscents soixante toises.

Tout le bastiment contient comprins l'estage des offices & vne toise de fondation
au dessbus)huit cents quatre toises.

Les voultcs des offices,reuienncnt à neuf vingts toises.

Le carrelage des trois estages,reuient à trois cents trente toises, non comprins l'e-
stage des offices.

La couuerture de touts les logis,reuient à trois cents toises.

Vingt chcmincesjsix à chacun estage, & deux aux offices.

Cinquante quatre croisees.

Vingt & huit lucarnes.

Trente trauees que grandes que petitcs,& quatorze poultres.

Plus les combles reuenants aux trauees d'vn estage.

Cinquan^
loading ...