Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 14r
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0027
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Pour les champs.
Cinquante & cinq huiiTeries,tant pourles eAages que pour les oÆces.
XVII.

^4


E baAiment eA vne mailcdc trois corps Je logis ioints en Amble , aslauoit
vn au milieu, & deux autres fermants & ioignants les deux bouts d'iceluy,
lequel a dclôgueur vingt & vne toise,& vingt &cinq pieds de largeur,non
comprinslesterraccs& esealiiers, ioignants iceluy des deux coAcz. Les
deux corps des bouts susdits,vn chacun d'iceux se diuisè en trois,vn au milieu, & vn à
chacun de les bouts,qui le ferment,& se couuriront en pauillons : Et ont les trois en-
Amble dixhuit toises de long sur la largeur de cinq, hors œuure,& sans les saillies des
deux cosfez, faittes en pauillon.
Le grand corps du milieu eA vne gallerie à arcades, laquelle de bout a autre se va
rendre aux baAiments citants à ses deux bouts, & e A icelle gallerie eleuee de terre de
sept ou huit pieds.Deuant & derrière icelle,sont deux terraces de deux toises de large,
chacune eleuee de la hauteur susditte:& pour y aller faut monter par quatremontees
de degrez droits, deux de chacun coAé. Lesqucls degrez se vont rendre à quatre
cscalhers eAants es quatre angles de la gallerie, & des corps ioignants à icelle. Iceux
esealiiers seruants pour aller aux estages des corps susdits, & aush à l'eAage haut de la
gallerie,qui est vne autre gallerie faitte en gallctas.
Pour le regard des logis, es bouts de la gallerie, ils excédent en hauteur laditte gal-
lerie d'vn eAage,& sont iceux corps accomplis de commoditez,comme le montrent,
tant le plan du premier eAage, qui est deux ou trois pieds plus bas que le rez de terre,
que le deuxiesme plan,auquel se voient les commoditez manablcs:aucc ce le deHeing
de 1 eleuation vous montrera & donnera à entendre le demeurant.
La maçonnerie de tout le contenu, rcuient à dix neuf cents toises.
Les voultes, tant de toutes les ofHccs & canes,que de la gallerie, reuicnnent à qua-
tre cents soixante toises.
Le carrelage de tours les planchers,reuient à Ax cents cinquante & vne toise.
La couuerturc de touts les combles,reuient à Ax cents soixante toises.
Vingt & deux croilees à chacun eAage,qui sont pour les deux eAages, quarante &
quatre.
Douze demies croisees à chacun estage,qui sont pour les deux vingt & quatre.
Vingt & deux grandes lucarnes au gallctas, douze petites, & quatorze moyennes
pour la gallerie.
Vingt & huit trauees à chacun estage, qui sont cinquante & six pour les deux esta^
ges,& quatorze combles.
Plus vingt & quatre poultres pour les deux eAages.
Plus la gallerie,neuf trauees de comble.
Vingt & Ax cheminees pour tous c Aages.
Quatre vingts huiQerics pour tout.
XVIII.
E baAiment eA vne petite malle de quatorze toises de largeur, Air neuf de
profondeur , sans la saillie du perron.
Iceluy baAiment a trois eAages, & le grenier desTus.
Le premier eAagc eA au rez de terre , lequel faudra accommoder d'vn eoAe,
d vne cuiAne & gardcmanger,& de 1 autre coAe d'vn fbumible reAe seront caues, ou
celiers.
Du rez de terre on montera par les deux coAez du perron, lequel tient vne demie
circonférence: & du perron on vient a vne terrace faisantla circonférence entière:
Et d'icelle terrace on va aux commoditez, tant de la salle, de McaHier, qu'aux cham-
. "" ..* Ciiij
loading ...