Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 15r
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Pour les champs* \$

commodité des chambres.

La maçonnerie du bastiment du Scigneur,reuient à huieteens cinquante toises.^

La closture du iardin, à prendre deux toisesdu fondement iusques au de/Tus de
l'appuy,(non compté la contresearpe qui se ferasdc terre) reuient à deux cens soixante
& quinze toises.

Le carrelage reuient a deux cens soixante toises.

La couuerture reuient à deux cens quarante toiles»

Dix cheminées pour les deux estages.

Vingt & vnctraucc pour le premier estage, & seize pour le deUxiesine, aUec douze
poultres pour les deux estages.

Plus les combles.

Treize croisecs au premier estage,&hui<& demies pour les quatre petits pauilkms
des coings : & au dcuxiesmc estage hui&,& huict demies,& quatre bastardes.

Dixsept lucarnd|grandes que petites.

Plus cinquante huisseries.

Pour le regard de la basse court, ic n'en fay nul calcul, le lahTant à volonté, & aussi
qu'es desseings precedens en aucz veu de plusieurs sortes.

XX.

E desseing demonstre vne place de cinquante & huit toises en quarré,qui
font trois mil trois cens soixante & quatre toiles de superfîcie, reuenant à
trois arpens trois perches de terre,quelque peu moins,sans la saillie des ra-
uelins & entrées.

Pour le regard du bastiment,il est en forme d'vne circonférence de trente toises de
diamettre par le dehors : Au milieu & centre de laquelle est la cour de pareille forme
de seize toises & demie de diamettre, entour laquelle, dans le corps du bastiment, est
vne gallerie voukee de vingt pieds de large, circuyedescalliers du costé de dehors,
lcsquels ont de large dix pieds.

Entour & hors iceluy corps circulaire/ont desseignez quatre corps de logis, sepa-
rez les vns des autres, qui font qu'es angles par le dehors y sont comprins quatre iar-
dins relpondants aux coings de la place : chacun iardin est de douze toiles en quarré.

Ces corps de logis sont éleuez de deux cstagcs,& le galletas dessus,

Vn chacun pour son regard, fait monstrc de trois corps, à cause des deux separez,
faisans saillie & hauteur de deux estages, outre celuy du milieu, sur lequel au sécond
estage sont prattiquez quelques petits jardins en manière de terrace.

Ceste place ases quatre entrées aux quatre corps de logis, à chacun desquels y a
deux estages & le comble dessiis. Le premiert sert d'entrée & passage ,poUr aller d'ice-
luy par dessbus vne terrace,portce par arcs au logis : & au sécond estage, on y va par la
terrace daudessus des arcs, où sont prattiquez les petits iardins.

Par dedans le premier estage du grand corps en circonférence, est la gallerie voul -
tec : & le sécond estage au dessus est pareillemét vne gallerie voultec & à fenestres, sur
laquelle est vne terrace régnant autour de la circonfcrcnce,de laquelle on va aux gal-
letas des quatre corps ioignants. le ne vous fay point de narré des commoditez des
membres d'vn chacun corps, pour autant que le desseing du plan vous donneta plai-
ne intelligence d'icelies, lesquelles sepeuuent faire pareilles, tant au sécond estage
qu'au premier.

Pour le regard du galletas, ie n'y ay point figuré de lucarnes, ayant laissé cela à vo-
lonté, ny pareillement faitestat des offices, lesquelles sepeuuent prendre & faire au
bas du bastiment,dans la hauteur des talluts.

Ce desseing est plus par curiosité,que par esperance d'estre suyui : mais sous ombre
de cinq ou six bastimencs cstrangcs qui sont en ce volume, cela resueitlera aucuns

i
loading ...