Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 15v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0030
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
LmredarcMte&ure
cspntsaencompoArdautresArtesàîeurplaiAr.
Les quatre rauclins & courtines, ayant du pied du fondement iusques au cordon^
quatre toiAs,reuiennent à douze cens quatre vingts toises.
Le contenu de ce baAiment, comprenant tous les corps ^ renient a Axmit quatre
censtoiAs. , ^
Le carrciage de tous les cAages de tous les corps de ce baAiment^ renient âseize
cens cinquante toiAs.
Au premier eAage de tous iescorps^excepteceluy en circonférence^ y aquarante
croiAcs : & au deuxiesme quarante quatre, auec huid: demies : & au corps en circon-
Arence,il y en a Aizc par le dedans sur la court,& douze par le dehors.
Pius Aize iucarncsbaAes.
A chacun eAage y a vingt & quatre cheminees,qui (croient quarante & huit pour
ies deux eAages : & voulant accommoder le gaHetas de membres, Audroit y adiouAer
autres vingt & quatre.
Aux deux eAages de tous !es corps y a cent douze huisAries,ou enuir on, non com-
pte ceux du gaiietas.
H y a a chacun eAage du grand corps vingt & quatre trauees , qui Ant quarante &
huict pour les deux eAages.Lc reAe eA voulte a eau A des iardins qui sont deslus. Plus
vingt & quatre trauees en comble.
Pius douze trauees aux quatre corps ou sont ies pontdeuis:& seront icelles trauees
au deuxiesme eAage,à eau A que ie premier Ara vouite,, & autat de trauees en comble.
XXL
E baAiment c A vn corps en forme de quadrag!e,dc Aize tones de sargemf
sur huid,moins pied & demy de profondeur , sans les AiHies du perron de
deuant, & des degrez en demie circonférence par îe derrière, eAant eem-
poA de trois corps ioints en Amble, à sçauoir deux oppohtes Tvn de Pau-
tre,&!e troihesme au milieu enArmed'iceux. Lesquels Ant en maniéré de deux pa-
uiiions ayans vn chacun quatre cAagcs,& ccluy du milieu en a AuAment trois.
Le premier eAage de ce baAiment , eA deux ou trois pieds plus bas que îerez de
terre de la court : & auquel on deAcnd de desfbus le perron, qui eA sur le deuant par
le milieu: Et Aruiraiceluy eAage pour oÆc es, de (quelle s on montera par A perron &
deAouuert, ou bien àcouuert par les deux eAa!liers,eAans es deux coAezÊgurez
au pian.
Du rez de ia court Dut monter Apt ou huit piedspar ledit perron,pour venir a vnc
terrace eAant deuant la Aile. Et entre les deux eAalliers,desquels on va à la Aile de
chacun co Ae par !es pailiers desdits eAalliers. En ce corps de logis du milieu eA la Al-
le,& au desTus ddcelle n y a que le gaHetas,auquel A peut Aire telle Aile qu'au deAbus:
ou bien ia Aparant par cîoisons y Aire chambre,garderobbe,cabinet,& pasAge.
Les deux autres corps eAans en Arme de pauiüons des deux coAez, ont à chacun
de icur c Aagc,chamb rc,& garderobbe,auec Ee Aallier, & au deslus eA le gaHetas.
Sur ie derrière du iogis y a vne terrace de la mesme Açon que celle de deuat, eAant
au Ai à mesme niueau, Amant pour aiier des chambres au iardin par vn perron en Ar-
me ronde,eAant au milieu de ladite terrace.
Lay Ait icy quelques ordonnances de baAimens légers, Ans leurs Arts ne baAes
courts : d'autant que piusieursvoulans baAir,ne veulent pas changcrnetouchera
leur basA court, A contentants de quelque petit logis Aulement,ayâs leurbaAc court
en leur metayrie : qui eA la eau A que ie vous en ay desAigné en ce volume de cinq on
six sortes diAerents, pour vous en Aruir sélon qu'il vous sembAra bon.
Toute la maçonnerie de ce baAiment, renient à cinq cens quatre vingts dix toiAsf
Les voultcs des oÆces,reuiennent à quatre vingts dix toiAs,
loading ...