Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 16v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0032
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liure cl'archke&ure

es deux pauillons des deux bouts. Par le desseing du plan se cognoisscM les cbmïnÔ-
ditez en iceluy pratiquées.

Touts les derniers estages de ce baslimet,tant du corps de Iogis,que des pauillons
sont voultez : Au moyen que i'enten la couuerture d'iceluy en terrace, comme il se
void par l'éléuation au deslus du plan. Quant aux commoditez d'iceluy, elles sè re-
marquentailémentpar ledit plan.

Il y a trois estagcs,lc premier celuy des offices,qui est en partie dans terre, puis l'e-
stage principal:& au dessus d'iceluy vn autre petit estagabastard, Les pauillons ont
vn estage d'auaiitagc.

Ioignant les pauillons des deux bouts,(bnt desïeignez quelques commécements
de galleries,lesquelles on peut faire régner des deux costez iusques au corps sur le de-
uant,dont ie n'en fay icy nulle mention : & la court se trouueroitau milieu,fermec
de touts costez.

La hauteur & largeur d'icelles galleries, sont marquées à 1 eleuation des pauillons
des deux boutsau premier desseing,où la se void & cognoist,tant la première gallerie
par bas, qu'vne prattiquee au dessus, reuenant icclle au niueau de l'estage d'enhaut,
prins au dessous des voultes,& au dessus du plancher de la salle.

L'éleuation figurée au haut,dcmonstrc la face du corps par le dehors du costé des
iardins. A la seime delescallier sè peut faire quelque petit dosme quarré, assis sur la
voulte,commc vous voyez que le desseing le mbnstrc.

Toute la maçonnerie de ce corps,rcuicnt à huit cents toi(ès.

Lesvoultes,tant des. offices,quc celles d'audessus, reuiennent à deux cents cin-
quante toises. .

Le carrelage des deux planchers,reuicnt à huit vingts dix toises.

Le terraut des offices,aucc les terraccs,rcuicnnent a pareil nombre de huit vingts
dix toises.

Il faut pauer celuy des offices, &eouurir les terraces de bonne pierre platte , à
ioints rccouuerts.

La couuerture du petit dosme,rcuicnt à neuf toiles»

Il faut pour l'estage d'audessus les osfices,douze fenestres, lcsquclles ne porteront
, point de traucrs,ni de mesneau. Ils sont seulement de quatre pieds de largo sur leur
hauteur : les chassîs de bois y appliquez feront les mesneaux & trauers.

Il faut dixhuit petites fenestres rondes,prinses audessbus des croisees,desqueIlcs
le iour s'escoullera en glassisaux commoditez des offices.

Plus enuiron quarante fenestres bastardes,que quarrees,tant,pour le haut des pa-
uillons,que pour les corps d'entre iceux.

Il y a enuiron trente huisseries.

Plus quinze cheminées.

Il n'y aura qu'vn estage,à plachcr.auquel il faudra douze trauees & cinq poultrcs.

XXIIII.

i Este place qui est vn parallelograme,est de quinze toises en largeur, sur
i dix en profondeur, qui sont cent cinquante toises en superficic.

En icelle place est assis vn corps de logis ayant trois estagesivrie grande
'partie du dessus celuy des offices est en terrace, montant par perrons de
l'vne à l'autre, comme il se void au desseing. Les deux autres eftages sont employezà
membres necesfaires pour la commodité du logis.

En premier lieu donc faut môter de la court,(dot ie ne fay métion ) par degrez en
demie circôference, en vne terrace éleuec du rez de terre de quelque quatre ou cinq
pieds,ay ât sculemet deux toises deux pieds de largc,sur la lôgueur de sept toises deux
pieds. Aux de ux costez d'icelle à dextre & {cncstre,fàut monter huit ou neuf degrez,

pour
loading ...