Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 17v
DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
facsimile
Liure d architecture
court, Je trois ou quatre pieds,& moter du rez de terre par vn perron (Egurè des deux
coRcz)cinq ou Ex pieds pour alleràdescouuert audeuxiesme eRage, comme appa-
r 01R par le deuxicRne plan. Du premier eRage bas, Ion montera pareillement à cou-
uert au sécond par le grand csèalhcr.
Le premier cirage deslcigne vn paEage, ou a!lee pour paRer de la court au iardin,
qui sera derrière le logis : & à coRè sèneRre d'icelle allée, eR vne caue,à laquelle on va
par vn paRage deRèigné sur le premier plan, eRants laditte caue & allée sous la salle,
T ont le reRe sont membres de commoditez,comme il apparoiR par les plans.
Es quatre coings du grand corps, sont quatre petits pauillons seruantsdegarde-
robbes,desquels on va par les deux coRez de Tvn a bautre, par le moyen de deux pen-
tes allées ioignantes le grand corps. Au milieu de chacune d'icelles eR vn priué,com-
me les deRèmgs des plans le demonRrenn
L'vn des desseings de ces cleuations monRre la face du deuant, respondantàla
court : l'autre eleuation au deRus,monRre la face du coRe.
le n ay point fait de dcReing pour la baRe court & iardin à ce baRimègpar ceqTès
autres cy deuant i'en ay deRèigné de pluEcurs sortes, desquelles on peut prendre &
saccommoder,sèlon que bonsemblera.
Tou te la maçonnerie decebaRiment, à prendre vne toisè de fondement sous Te-
Rage des o Races, & à compter du pied du fondement iusques à l'entablement, Ex-toL
ses & demie : d'auantage vne toise d eleuation aux petits pauillons,au deRus de l'enta^
blemeht du grand corps,le tout rcuient à sept cents soixante & dix toisès.
Le carrelage des trois eRages,rcuient à trois cents quatre vingts dix toisès.
La couuerture,tant du grand corps que des quatre pauillons, renient à deux cents
soixante & Ex toiles.
A chacun eRage y a quatorze trauees & cinq poultrcs, sans les petites des allées, &
autantdc trauees aux combles.
Il y aura pour tout le logis vingt &cinqchemmees.
Plus au deuxicRne eRage ou eR la (aile,y a vnze croisees,& Ex demies.
Au premier eRage y a vnze fèneRres baRardes doubles,auec Ex Emples.
Plus douze lucarnes au ga!letas,aucc Ex petits iours.
Plus aux quatre petits pauillons y a seize demies croisèes,& huit fèneRres baRar-
ces,auechuic petits ouais.
Faut pour tout le logis cinquante & cinq huiRenes,ou enuirom
XXVI.
E dcReing demonRre vn corps de logis de vingt toisès de longueur, sur
quatre toisès & vn pied de profondeur, sans les saillies des deux pauillons
des bouts,qui sont quatre vingts trois toisès & vn tiers.
Ce baRiment sc peut fermer, tant par autres corps de baRiments appli-
quez es coRez, qu'auRi par ctoRures de murailles ( comme apparoiR paries attentes)
& rendre vne court sur le deuat. T outefbis s ay fuit en ce presènt hure quelques corps
de baRiments,sànsauounes circonRances, pour autant que pluEeurs persbnnes bien
sbuuentsè contentent d'vn corps,ne voulants faire d'auantage dans leur enclos:com-
me ici ils pourront veoir,& prendre ce que bon leur semblera.
Ce corps de logis a deux eRages,& sbn galletas.
Le premier eRage cRau rezdeterre de lacourt: &aumilieu eR lentrce auecvn
pallier,par lequel on monte trois degrez : & de là on va par le coRé dextre à vne cuisi-
ne,ayant sbn gardemanger derrière l'escaltier. Outre la cuiEne eR vn fournil garni de
ses commoditez.De l'autre coRé del'entree à sèneRre,eR la salle,auec sbn garde-nap-
pe derrière ledit csèallier : plus vne châbre, garderobbe, & cabinet. Et aux deux bouts
dulogisRir la court, sont deux petites montées des deux coRez, à chacune desqueD
loading ...