Androuet DuCerceau, Jacques
Livre D'Architectvre de Iaques Androuet, du Cerceau: Avqvel Sont Contenves Diverses Ordonnances De Plants Et éléuations de bastiments pour Seigneurs, Gentilshommes, & autres qui voudront bastir aux champs ... — Paris, 1615

Seite: 18v
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/androuet1615/0036
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Liure d'architecture

diamètre de tout le corps: les bouts desquelles respnodent sur le milieu de chacun des
costez de ce plan,qui est l'endroit d'où elles sont eiclairees des quatre costez. Par icelles
allées on va àcouuert, aux caues, celiers, & cscallicrs, qui montent du rez de terre à
touts les estages, tant du logis de la basfe court, qu'à ceux du logis duSeigneur. Les
iours des offices & caues, &d'iccux escalliers, par bas sont prinsaudesfousdescroi-<
sées de l'estagc qui est au dessus de la terrace, lesquels couleront en glacis ausdites ca-
ues & offices.

Au premier estage du logis Seigneurial, sont quatre places voultees : Les escalliers
susdits sont comprins en deux d'icclles, & peuuent iceux escalliers seruir pour toutes
les parties & estages de ce corps : car par iceux peut on aller aux greniers &eommo-
ditez qui sont au deuxiesme estage de la basfe court: comme ausli en touts les mem-
bres du logis Seigneurial, estant sur la terrace»

Les quatre places voultees (ci dessus) sont sèparees les vnes des autres par le moyen
des allées qui sè trauersent : & pourront icelles places, en leur premier estage, seruir de
caues, celiers, & bûchers. £t au deuxiesme d'audessus sont les offices, au semelles sont
comprises touts les membres y necessaircs. Chacun d'iccux estages est voulté, qui
sèroit double voulte l'vnc sur l'autre.

Lesbastimcntsqui ioignent de touts costez l'estage des caues & offices, sont ap-
propriez à la basfe court,& n'ont en exaucemëtquc la mesme hauteur des osfices,assà-
uoir trois toises. Ils ont pareillement deux estages l'vn sur l'autre, excepté la grange,
pressoir,& vinee,qui sont comprins au derrière du logis,qui ont les trois toises susdit-
tes pour leur hauteur, tellement que leur voulte doit supporter la terrace d'audessus.
Le premier estage d'iccllc basse court sera à plancher, & aura de hauteur dix pieds. Au
dessus seront greniers vouitez, qui régneront de tous costez, fors au costé de la gran-
ge &presToir. i

Au premier estage de la basfe court,&sur le deuant y sont les îogis,tant pour le me-,
taycr,que pour suruenants, aucc les eseurics & cstables. Les deux costez à dextre & sc-
nestre sont pareillement accommodez d'autres estages pour le bestail: toutesfois ce
premier estage est subjet à quelques pillicrs par voyes, pour lesupport des saillies du
logis du Seigneur.

Le logis du Seigneur est éleué en forme de donjon,au desTus de la terrace, ayât seu-
lement vn estage quarré,& vn autre en galletas. Chacun de ces estages consîstc en vne
salle,trois chambres,auec chacune sà garderobbe & cabinet, par le moyen des quatre
petits pauillons, estansaux quatre coings dudit logis. Au milieu d'iceluy est vne allée
pour desassubjettir, tant la salle que les chambres: & à l'entrée est aussi vne allée ser-
uant comme vestibule : & aux deux costez d'icelle, deux escalliers régnants de fond
en comble. Tout le principal corps est couuert sous vnsèul comble, sur le feste du-
quel est vne petite terrace couuerte de plomb, auec vn petit dosme, sèruant, tant d a-
mortisfement à ladite couuerturc que d'vne guette, ou pour mettre vn horloge.
Il y faudra monter par vne petite montée, gaignec au bout de l'escallier.

La closture de la court sc peut faire de pierre, si bon semble, ou de terre, y faisànt
vne forte haye ou espallier, ou bien vn parappel de terre, éleué de trois ou quatre
pieds. Es quatre coings se peut fairc,si on veut,quatre petits forts ronds,ou quarrés de
pierre, dont l'vn pourra seruir de colombier: on pourra faire les autres moindres, qui
seruiront à quelques cômoditez,& seront pour la defenec du fossé.Ie ne mets en mon
calcul le toisage de la maçonnerie des clostures,ni des petites saillies estants es coings.
Il se pe ut prattiquer en quelque coing de la basse court vne mare pour le bestail.

La masfe de toute la largeur des bastiments de la basse court, comprins les caues &
osfices, depuis le fondement iusques à la terrace, ou court du Seigneur, qui sont les
trois toises d cleuation du rez de terre de la basTc court, prenant vne toise de fonda-
tion ,1e tout reuient à neuf cents vingt toises.

Les
loading ...